Le call to action, à tous les coups vous le connaissez déjà : « Pour en apprendre plus sur nos services, contactez-nous! » »Profitez de cette offre en appelant dès aujourd’hui notre agence la plus proche. » « Cliquez et découvrez notre nouvelle collection ». Toutes ces petites phrases sont des call to action : des appels à l’action

Pourquoi utiliser des call to action dans un blog ou un site web ?

Lorsqu’une entreprise ou un commerce, par exemple, crée un site Internet, c’est pour une bonne raison. L’entreprise cherche à vendre ses services. Le commerçant à vendre ses produits. L’objectif du site web est donc clair : convertir les internautes en clients. Pour y arriver, plusieurs moyens doivent être mis en oeuvre. Le call to action en fait partie.

Comment utiliser le call to action ?

Le call to action peut être utiliser dans plusieurs buts : suggérer de faire un achat ou un don, de s’abonner à une newsletter, de rejoindre une communauté… Les possibilités sont multiples et dépendent des objectifs assignés au site web ou au blog.

Dans tous les cas, il ne faut pas perdre de vue qu’un call to action ne peut fonctionner seul. Ainsi, pour vendre un produit, le call to action ne va pas suffire. Il doit notamment être accompagné d’une fiche produit correctement rédigée et d’illustrations pertinentes. Plus largement, il faut créer un environnement qui met l’internaute en confiance : site agréable visuellement, facile à explorer, qui suggère votre sérieux et votre crédibilité.

La conversion : résultat d’un bouquet de compétences

La conversion des internautes demande ainsi d’envisager de nombreux éléments en même temps. Cela requiert donc des compétences diverses et variées pour les graphismes, le référencement, l’ergonomie…

Dans le prochain épisode, j’aborderai la question du contenu et de son lien essentiel avec le référencement naturel.

 

Crédits photographiques : © stanciuc – Fotolia