Lorsque l’on vient de créer son site web professionnel, l’une des premières choses à faire est de travailler son référencement, et plus particulièrement son référencement naturel. De quoi s’agit-il et comment faut-il s’y prendre ?

Définition du référencement naturel

Lorsque j’ai moi-même créé mon site web d’écrivain public et de rédactrice web, je me suis rapidement trouvée confrontée à la question de l’optimisation de son référencement naturel et pas conséquent aux choix de mots-clés pertinents. Mais commençons par le commencement, ce sera plus simple.

Le référencement peut se définir comme un processus de soumission d’un site aux index des moteurs de recherche. Il est dit naturel, par opposition au référencement commercial, lorsque sont envisagées les techniques d’optimisation du contenu des pages web et de recherche de backlinks (des liens externes, provenant d’autres sites qui parlent du vôtre).

L’optimisation du contenu des pages web

Le contenu des pages web est produit par la rédaction web. C’est assez évident. Ce contenu peut se composer de textes, d’images, de vidéos, de tableaux, de documents téléchargeables, etc. Il est donc multiforme. Ce contenu doit être structuré, organisé logiquement et optimisé. En effet, à quoi sert de faire un site qui, par manque d’optimisation, n’apparaît pas dans les pages de résultats des moteurs de recherche ?

L’une des pistes pour travailler cette optimisation est la rédaction web, c’est-à-dire l’optimisation de la rédaction des textes mis en ligne, et principalement du vocabulaire choisi. On parle alors de mots-clés : des mots choisis avec soin qui vont favoriser la montée de votre site dans les pages Google, Yahoo et Bing notamment.

Comment choisir ses mots-clés ?

Ce vocabulaire optimisé doit, idéalement, être défini avant la rédaction des contenus de votre site. Je vous conseille donc de commencer par prendre une feuille et un crayon, ou de créer un nouveau document dans votre logiciel de traitement de texte, et de procéder de la manière suivante.

Commencez par poser les termes décrivant votre activité.
  • Exemples : écrivain public, rédactrice web
Définissez votre champ d’action géographique
  • Exemples : Bretagne, Finistère
Définissez votre champ d’action personnel
  • Exemples : particuliers, professionnels, entreprises, associations, collectivités, étudiants
Listez vos produits ou prestations spécifiques en mettant en place des paliers de plus en plus détaillés.
  • Nature des prestations : rédaction, correction, réécriture, transcription, coaching scolaire, méthodologie scolaire, etc.
  • Objets des prestations : lettre de motivation, courriers, pages web, articles de blog, mémoires, thèses, dissertation, etc.
Ajoutez des mots fréquemment utilisés par les internautes
  • Exemples : tarif, service, aide, etc.
Croisez ces différents termes pour créer des expressions pertinentes
  • Exemples : écrivain public Finistère, tarif rédaction lettre de motivation, correction mémoire étudiant, aide rédaction dissertation, etc.

Faut-il prendre les fautes d’orthographe en compte dans la recherche des mots-clés ?

Bonne question ! Il n’est pas rare en effet que des fautes de frappe se glissent dans les requêtes des utilisateurs des moteurs de recherche. Ainsi, « Finistère » peut facilement devenir « finistere » ou encore « finsitere ». Aussi, faut-il que j’use de l’expression « écrivain public finistere » ou encore « ecrivain public finsitere »  ?

Même si les moteurs de recherche proposent bien souvent des « propositions de correction », les fautes de frappe restent fréquentes. Cependant, cela vaut-il le coup de proposer à vos visiteurs des pages remplies de fautes d’orthographe, de grammaire ou de frappe ? Certes non, car vous risquez de donner une mauvaise image de votre entreprise, même s’il est vrai qu’une bonne partie de vos visiteurs ne s’en rendra peut-être pas compte. Mais en tant que professionnelle de la plume, je ne peux vous recommander une telle technique !

Comment procéder dans ce cas ? Il existe des méthodes détournées pour intégrer dans un site des mots mal orthographiés. Ainsi, les intitulés des images peuvent servir à insérer des mots sans accents. Exemple : « pixiplume-redaction-reecriture.jpg ». Vous pouvez aussi écrire vos titres entièrement en lettres capitales, c’est une autre manière d’insérer des mots non accentués. Il en va de même pour les URL des pages.

Et pour les autres fautes alors ? Personnellement, je ne suis pas pour l’insertion volontaire des autres fautes. Mais il est vrai que pour la génération de trafic, cela peut avoir un impact positif. Toutefois, je reste persuadée que pour l’image et l’amélioration de la conversion, ce n’est pas une bonne idée. Si vous désirez malgré cela en insérer dans votre site, libre à vous de le faire d’autant plus qu’elles ne seront pas remarquées par l’ensemble de vos lecteurs.

Si vous vous laissez aller sur cette voie, je vous conseille tout de même d’éviter d’en mettre de trop, cela ne fera qu’accentuer l’impact négatif sur votre image. Je vous déconseille également de remplir avec ces mots vos balises de métadescription et de faire, comme cela se faisait avant, une page intitulée « Les mots et expressions qui vous ont permis d’arriver sur ce site ». Vous y trouviez alors une liste des mots-clés choisis par le créateur du site, écrits sous toutes leurs formes, toutes leurs déclinaisons et avec toutes les fautes possibles. Imaginez l’impression que cela peut donner sur une personne qui arrive sur ce site pour la première fois et qui découvre toutes les orthographes, avec et sans fautes, possibles pour l’expression « écrivain public ». C’est du plus mauvais effet et pas du tout professionnel ! Et en plus, cela peut vous valoir une sanction de Google…

L’usage des mots-clés

Une fois toutes vos expressions définies et listées, il n’y a plus qu’à les insérer dans vos pages, dans vos textes, dans les descriptions des images du site, dans les métadescriptions, dans les titres des pages, etc. Variez les expressions, variez les accords. Pensez bien à utiliser toutes les déclinaisons d’un terme : rédaction, rédactrice, rédiger, je rédige, rédigé, etc.

En inspectant et indexant vos pages, les robots des moteurs de recherche vont repérer ces mots et vont s’en servir pour définir le contenu de votre site. Ils vont également s’en servir comme base pour savoir sur quels types de requêtes votre site peut apparaître dans les pages de résultats. Il n’y a en effet aucune raison de retrouver mon site en premier résultat d’une requête « recette gateau chocolat » contrairement à une recherche utilisant l’expression « services ecrivain public finistere ».

Rédaction web : où placer les mots-clés ?
Dessiné par Freepik / Personnalisé par Pixiplume

Existe-t-il un taux de densité des mots-clés ?

La question du taux de densité est récurrente. Faut-il avoir un certain pourcentage de mots-clés à l’échelle d’un texte ou d’un site pour améliorer son référencement naturel ? En fait, il n’y a pas de densité idéale, mais il y a une densité critique. Autrement dit, il est impossible de savoir s’il faut 5 %, 7 % oub 10 % de mots-clés dans un texte. Par contre, si un même mot est présent une à deux fois par phrase, si une expression est beaucoup trop fréquente dans un texte, alors il est possible que le robot de Google, de Bing ou de Yahoo y voit un usage forcé et l’analyse comme un usage abusif du référencement naturel. Et s’il y a abus, il peut y avoir une sanction…

L’efficacité des mots-clés

Maintenant que vous avez de belles pages web optimisées pour votre référencement naturel, vous vous posez certainement la question de savoir à quelle vitesse ces mots-clés vont vous propulser en haut des résultats des SERPs.

L’impact du référencement naturel est à analyser en tenant compte de différentes facteurs. Par exemple :

  • L’âge de votre site. Mon propre site a à peine plus d’un an au moment où j’écris cet article, alors que d’autres site d’écrivains publics et de rédacteurs web existent depuis près de 10 ans. Il va être difficile de les détrôner !
  • L’optimisation des autres sitesLes autres sites web sont également optimisés pour le référencement dans les moteurs de recherche. Et parfois, vos concurrents ont plus de moyens que vous et se sont payés les services d’agences spécialisées dans le SEO.
  • L’amélioration du positionnement des pages par le référencement naturel prend du temps. La seule solution pour être directement en haut de la première page est le référencement commercial, autrement dit payant. Mais là aussi, comme beaucoup de mots-clés sont mis aux enchères, vous pouvez vous faire souffler la place par quelqu’un qui mise plus que vous, surtout sur les mots-clés les plus concurrentiels.

Ceci dit, ce n’est pas une raison pour vous décourager. Il vous faut simplement être patient et il est peut-être alors intéressant de penser à votre référencement local et de vous centrer sur votre champ géographique de référencement. Pour Pixiplume, par exemple, obtenir une place dans le triangle d’or (les trois premières places de la première page des SERPs) sur les termes « écrivain public » et « rédaction web »/« rédactrice web », est très difficile. Par contre, j’ai pu en une année me hisser bien plus haut avec les expressions « écrivain public Bretagne », « rédactrice web Finistère » et « rédactrice web Bretagne ».

Tableau du Page Rank de Pixiplume sur certains mots-clés (écrivain public finistère, rédactrice web bretagne, etc.)

Il en va de même pour les prestations. Je suis bien mieux référencée pour l’expression « correction article blog tarif finistère » que pour « correction article blog tarif ». Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il y a plus de rédacteurs web à l’échelle de la France (donc l’expression est plus concurrentielle) qu’à celle du Finistère. En outre, il faut compter avec les blogs, magazines, et autres sites qui parlent également de correction d’articles de blog.

Besoin de plus d’aide pour optimiser vos textes ?

Voilà, je pense avoir fait le tour des points importants de la question des mots-clés et de l’optimisation de la rédaction web. Si vous désirez obtenir davantage d’informations à ce sujet, ou requérir l’aide d’un rédactrice web professionnelle pour auditer, améliorer, créer, les contenus textuels de votre site, n’hésitez pas à me contacter.

Crédits photographiques : (c) PhotoMIX-Company – Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.